En 2002, Bruno, Christophe et Jacques se retrouvent régulièrement pour prendre des cours avec Serge. C’est après deux années de cours qu’il a été décidé de faire un petit groupe de percussions africaines. A la création du groupe, l’équipe s’entraînait dans la salle de répétition de la fanfare de Belleville, dans la salle de la salamandre. Il fallut donner un nom au groupe. Dans un des patois sénégalais la salamandre se dit approximativement « diaka ». De là est né« Djakal ». En Bambara, si on décompose Djakal en « Diya Ka », Diya veut dire plaisir, sympathie, amitié et « ka » est le verbe être. On en déduit naturellement que nous sommes heureux de jouer !

Djakal percussion est une association, née en 2004, pour répondre à la demande de nouveaux membres et dans notre quête d'une salle pour jouer. Localisée à Belleville sur Saône, l'association grandit petit à petit. D'abord simple répétition musicale, nous donnons aujourd'hui des cours de Djembé, de Dunun, et depuis peu des cours de danse africaine.

Notre but : apprendre, partager et promouvoir la culture mandingue au travers des rythmes de l’Afrique de l'ouest.

Nous sommes sans cesse à la recherche de stages de perfectionnement, en Europe et même jusqu'au Mali et en Guinée, pour continuer à nourrir notre besoin d'apprendre de cette culture. Nous la transmettons à notre tour à des élèves débutants et intermédiaires, enfants et adultes.

Nous essayons de promouvoir nos valeurs lors de manifestation culturelles ou humanitaires et de fêtes locales.

Dans l'avenir, nous aimerions mettre en place un petit festival, une rencontre sur le thème de l’Afrique de l'ouest.

Nous avons aussi en tête un projet d'ordre humanitaire, toujours en Afrique de l'ouest, pour améliorer de façon durable le quotidien des habitants d'un village.

Nous sommes tous passionnés et ne manquons pas d'idées que nous souhaitons partager.

 

Partager